2000

Détours

En 2000, l’exposition Détours de Raymond Depardon n’est pas une rétrospective. Mais plutôt une coupe à travers une œuvre en cours, concentrée sur les deux dernières décennies de sa carrière («Mon second tiers de vie, du moins j’espère», a dit l’intéressé). C’est l’émergence, derrière le reporter, de l’auteur qui, de livre en livre comme de voyage en voyage, affirme sa subjectivité et libère sa parole. Dans son introduction, Jacques Rancière souligne que « l’unité qui structure cette exposition, c’est bien l’unité du livre. Et le livre, cela signifie autre chose que la collection des images. Cela signifie, en un sens, l’inverse : le volume clos sur lui-même et feuilleté page à page, qui s’oppose au déploiement spatial des images et subordonne leur pouvoir à l’orientation d’une parole propre à dire ce que nous voyons, ce que le photographe a fait et ce que lui et nous pouvons en penser.

Relié

17 x 24 cm

336 pages

  • Facebook
  • Instagram